archive

Interviews

Projet/Vidéo – 12x5x1 

C’est avec enthousiasme que je vous présente, sous forme de vidéo, le résultat d’une série interview que j’ai effectuée lors de mon voyage de recherche en Europe du Nord avec certains des plus brillants praticiens en architecture que je connaisse. Ces architectes, provenant d’agence aussi réputée que 3XN, OMA, Henning Larsen, Schmidt Hammer Lassen et Reiulf Ramstad Arkitekter, sont pour la plupart les membres fondateurs ou associés principaux de celles-ci.

Parmi les nombreuses questions et sujets auxquels j’ai eu la chance de m’entretenir avec ces architectes, cet ouvrage compile leur réponse au sujet d’une seule et unique question :

Au cours de votre pratique, vous avez eux l’opportunité de construire un nombre impressionnant d’édifice en bord d’eau. Quelles étaient selon vous les plus grandes opportunités offertes par une telle implantation ?

 

Liverpool / Museum of Liverpool – 3XN

 Nom / Museum of Liverpool                                                                                                                                  Client / National Museums Liverpool                                                                                                                  Architecte / 3XN                                                                                                                                              Localisation / Mann Island – Liverpool – Angleterre                                                                                    Fonctions / Musée 12 500 m2                                                                                                                Commission / 1er prix lors du concours en 2004                                                                                Construction / 2011 (aménagement extérieur en reconstruction)

Véritable sculpture urbaine, l’œuvre participe à la linéarité de la promenade inscrite sur la longue liste de l’UNESCO, aménagée le long de la rivière Mersey. La bidirectionnalité du bâtiment cadre par deux larges ouvertures les deux principales attractions touristiques de la ville : Albert Docks et Pier Head. La fluidité de l’œuvre opère une réelle transition entre l’esplanade et le cœur du bâtiment. Chaque galerie au premier niveau s’ouvre physiquement de part et d’autre de la berge et cadre par leur inclinaison l’environnement urbain immédiat.

This Museum connects the city together on many levels – physically, socially and architecturally. The idea of creating a Museum as a nexus in both physical and symbolic expression has been central from the start. I am very satisfied to see that this ideal is carried out to the full in the completed structure.

Les architectes ont proposé un bâtiment en continuité avec l’espace public qui l’accueille et participe donc par le fait même à supporter la dynamique sociale de l’espace. Alors que le jour, le site est traversé par un nombre incalculable de touristes et visiteurs, une fois le musée fermé, l’endroit accueille une faune jeune et marginale ou bien des amoureux se laissant caresser par les racoleurs couchés de soleil au large.

Fait aussi surprenant, le bâtiment tourne systématiquement dos à l’eau. En effet, les architectes ont résisté à la tentation de concevoir une façade ouverte sur le large que seuls les visiteurs du musée et les navigateurs peuvent apprécier depuis leur bateau. Il s’agit réellement d’une architecture urbaine de grande qualité offerte au grand plaisir de tous à la population de Liverpool. En accord avec cette volonté de soutenir l’urbanité de la zone, le café/resto ainsi que la boutique se situe vers le centre de la ville en face d’un petit bassin aménagé que le musée partage avec un complexe résidentiel et commercial dont je reparlerai dans un prochain article.

Un atrium central où se déploie de manière très fluide un élégant escalier hélicoïdal constitue le centre nerveux de l’édifice. Depuis celui-ci, nous pouvons rejoindre les deux seules galeries présentement ouvertes. Les deux immenses fenêtres dont j’ai parlé précédemment constituent d’agréables aboutissements à une scénographie populaire surchargée.

Une intéressante recherche fût menée en ce qui concerne l’expression monolithique de la façade. Le parement unique de l’œuvre suggère un exercice d’origami où le revêtement d’une place publique en constituerait le médium. Cette idée soutient parfaitement le désir des architectes de créer une œuvre urbaine ouverte à tous. Par ailleurs, le mobilier urbain de la promenade reprend essentiellement la même pierre que le revêtement et sculpté sensiblement de la même manière que l’architecture de 3XN. Le musée semble ainsi devenir un petit endroit de repos pour les Dieux!

Traditional facades often deal with interruptions – windows for example. I wish to create a holistic kind of architecture, and a patterned façade ties the building together into one sculptural entity. By creating the pattern into a relief, as we did with the Museum of Liverpool, we give the façade an element of variation, as the changing light and shadow affect the relief’s expression. Origami is an inspirational art form for me – and it is one of the ideals that I put emphasis on when I work with the younger architects at 3XN <http://plusmood.com/tag/3XN&gt;. This is not just because of the aesthetics that come out of applying patterns, but also because using patterns can also create an efficiency in the amount of materials used in the façade’s design. This is the case in the Museum of Liverpool – here the pattern we used resulted in less wastage of stone material.

Kim Herforth Nielsen, Directeurartistique et associé, 3XN Architects          Citations + plans + sketch provenant de http://plusmood.com/tag/3XN