À vos marques, tous à l’eau…

À vos marques, tous à l’eau…

« Nous pensons souvent l’eau comme un produit. Nous oublions que c’est un milieu vivant et que nous faisons partie de cet écosystème. Nous sommes faits à 70% d’eau et 45% des Québécois boivent l’eau du fleuve. Il n’y a pas de frontière entre l’écosystème du St-Laurent et notre organisme.Son eau coule dans nos veines »

Karel Mayrand, directrice générale de la fondation David Suzuki au Québec

La majorité des villes québécoises ont longtemps tiré parti du Fleuve dont elles étaient issues. Cette relation que nos ancêtres avaient établie avec cette majestueuse rivière s’est depuis effritée. Aujourd’hui, notre fleuve porte encore les traces d’une époque où l’eau et sa force motrice servaient les intérêts d’un développement industriel intensif qui monopolise les berges avec ses silos, industries, cheminées et infrastructures massives. Les barrières infranchissables ainsi créées empêchent un grand nombre de citadins québécois d’avoir accès au fleuve. C’est face à la difficulté qu’ont les Montréalais d’avoir accès au fleuve St-Laurent que m’est venue l’idée de proposer cette recherche aux membres du jury de l’OAQ. La situation de Montréal n’est pas unique, Québec Trois-Rivière et Rimouski, pour ne nommer que ceux-là ne dispose pas d’infrastructure encourageant un rapport intime renouvelé avec notre or bleu.  Et pourtant, notre province jouit des milliers de kilomètres de berge a se réapproprier

À vos marques, tous à l’eau….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :